Les Gueux et Marnix de Saint-Aldegondevan Sint-Aldegonde
Emblème des Gueux

La correspondance de Marnix de Sainte-Aldegonde : source intarissable d’une immensité d’informations

 

 

 

La correspondance située dans la totalité du projet

 

 

Le Professeur Dr. Aloïs Gerlo, premier recteur de la ‘Vrije Universiteit Brussel’, était depuis longtemps intrigué par la personnalité de Marnix et par le rôle qu’il a joué dans l’histoire des Pays-Bas. Les études faites par Gerlo sur Erasme et Lipse lui avaient appris que comprendre à fond la personnalité des géants de l’histoire (dans toutes ses dimensions) s’effectue le mieux en cartographiant fidèlement et en étudiant en profondeur l’ensemble de leur correspondance. Dans cette conviction, il a entamé, en 1982, dans le cadre de l’Institut Interuniversitaire pour la Renaissance et l’Humanisme (VUB-ULB), avec l’appui du ‘Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek, Vlaanderen’ où l’importance de l’entreprise a été correctement évaluée, le grand projet d’une édition critique de la correspondance de Marnix, en publiant l’inventaire de l’ensemble des lettres écrites par et adressées à celui-ci. Cet inventaire, ainsi que les réactions internationales ont constitué la base pour la publication scientifique effective  des lettres mêmes, munies de résumés bien clairs et de commentaires. Or, nous avons pu, après avoir mené pendant des années des recherches, les volumes suivants :

 

 

-Gerlo, A. & De Smet, R., Marnixi Epistulae. De briefwisseling van Marnix van Sint-Aldegonde, een kritische uitgave, Pars I (1558-1576), Brussel, 1990; Pars II (1577-1578), Brussel, 1992; Pars III (1579-1581), Brussel, 1996; -De Smet, R.,  Marnixi Epistulae. De briefwisseling van Marnix van Sint-Aldegonde, een kritische uitgave, Pars IV (1582-1584), Brussel, 2006.

 

 

 

Récemment, le cinquième et dernier tome a été complété. Méthodiquement, il suit la même ligne des tomes précédents, mais est devenu tout de même un livre particulier parce qu’il contient des facettes uniques, tant d’un point de vue historique, historico-culturel, qu' humain. Il suffit de ne citer que quelques exemples : le siège et la chute d’Anvers lorsque Marnix y était bourgmestre, la disgrâce de celui-ci aux Etats du Nord, son talent génial de déchiffreur des lettres codées, sa réhabilitation, le décès de sa première et deuxième épouse, sa contribution au statut de la langue néerlandaise en tant que traducteur de la Bible, son rôle de formateur de coalitions en Europa, sa virtuosité de langue, son intérêt pour la botanique, ses dernières années.

 

Le lecteur peut suivre presque jour après jour et quasi tangiblement non seulement la vie et la pensée de Marnix, mais aussi l’évolution politico-économique, tant aux Pays-Bas que dans le reste de l’Europe.